9176   Structure d'accueil parascolaire , 2000 Neuchâtel

procédure

mandat direct

volume SIA

3'280m3

surface brute de plancher

588m2

planning

2018-2020

maître d'ouvrage

Ville de Neuchâtel

architectes

Andrea Pelati
Laetitia Rieger

en collaboration avec

Spitia Construction Sàrl, direction des travaux
DSI Ingénieurs civils SA, ingénieur civil
GéoConseils SA, géomètre
Btec.ch, ingénieur physique du bâtiment
YBR Géologues SA, géologue
HSE Conseils SA, expertise AEAI

photographies

Dirk Weiss

images de synthese

andrea pelati architecte

programme

structure d’accueil et accueil de jour pour 74 enfants
1er étage passerelle d’accès, hall d’entrée, vestiaires, sanitaires
2ème étage espace de repos, bureau de direction
Rez-de-chaussée parascolaire lieu de vie, salle à manger, bibliothèque, bricolage, salle de sieste – accueil de jour lieu de vie, salle à manger – cuisine commune, sanitaires, local technique, buanderie
Sous-sol chaufferie

construction

bâtiment existant, murs de façade en moellons conservée, structure béton armé, doublages intérieurs en placo-plâtre, cloisons légères en placo-plâtre, division des espaces par des agencements de menuiserie, sols en résine, parois des sanitaires carrelées, plafonds crépis fin acoustique

En marge d'un îlot post-industriel, au Nord de la maison de Philippe Suchard et de son célèbre minaret, se trouve une propriété  composée d’un parc arboré et d’une maison de la fin du 19ème siècle en partie Est.

Les murs de façades en moellons ainsi que la charpente d’origine ont été conservés et les volumes intérieurs ont été complètement réaménagés pour accueillir les fonctions les plus cloisonnées ; bureaux, sanitaires, vestiaires, cuisine et locaux techniques. L’extension quant à elle, a été imaginée comme un pavillon au sein du parc, répondant aux murs de pierre et à l’arborisation environnante. Sa vaste surface au plan libre abrite les espaces d’activités.

Ce n'est qu'en s’approchant de la parcelle que l’on devine l’extension, en grande partie enterrée au Nord. Là, on découvre une passerelle flottant au-dessus du parc, nous menant directement à l’entrée du bâtiment sur la toiture végétalisée de l’extension, tel un pont assurant la transition entre le tumulte de la ville et la quiétude de cette bulle au sein d’un morceau de nature en ville.

L’extension, quant à elle, se distingue par un langage résolument contemporain, où l’espace dégagé entre le bandeau de toiture aux courbes libres et le terrain est simplement fermé par de grands panneaux de verre, brouillant la limite entre l’intérieur et l’extérieur.

La grande liberté du plan de l’extension permet, par l’utilisation d’éléments d’agencement modulables, de configurer les espaces d’activités en fonction de l’évolution des besoins des utilisateurs.